la motte-ternant

 

EGLISE DE LA MOTTE-TERNANT

lamotte
HISTOIRE DE LA MOTTE-TERNANT

La Motte-Ternant
a unesuperficie de 2200 ha et son altitude moyenne est de 350 m. Elle se situe dans la vallée du Serein, arrosée par le Brason qui se jette dans le Serein. Cette commune est en limite du Morvan et de l'Auxois.
Son bourg a été construit autour de deux buttes.
L'une des buttes était surmontée d'un château au Moyen age dont on peut encore voir quelques vestiges. L'ancienne maison forte a été démantelée en 1478 par charles d'Amboise, gouverneur de Bourgogne. Charles de Marcilly-Cypierre, gouverneur de Semur-en-Auxois, reconstruisit ce château au début du XVIe siècle en conservant la tour octogonale et les souterrains.
Sur la seconde butte a été batie une église.

L'église de La Motte-Ternant

L'église Saint-Martin de La Motte-Ternant ouverte le vendredi de 9 à 16 h et le dimanche de 10 à 19 heures.
L'église est située sur un belvérère, au milieu du cimetière communal. Cet emplacement contribue à la mise e n valeur de son architecture et en particulier de son chevet roman par lequel on l'aborde. Le transept est roman également.
A voir : la peinture murale située dans le bras N du transept, représentant le Christ en majesté et datée du XVe.
Une porte murée visible dans le mur S d'apparence médiévale
Enfin, le transept s'ouvre sur la nef par trois baies. Celles-ci appellent une division de la nef en trois parties donc la présence de bas côtés; Ces bas-côtés ont-ils réellement existés où ne sont-ils restés qu'à l'état de projets?
L'église de La Motte-Ternant est inscrite à l'inventaire suppléméentaire desMonuments Historiques depuis le 3 juin 1927.

                                                               (d'aprés le document produit par le CAUE de la Côte d'Or)



L'ancien prieuré du Val Croissant
Un monastère avait été bâti comprenant cloîtres et préau.
Une église fut construite au XIVe siècle.
Le prieuré fondé en 1216 par Guillaume de Mont-Saint-Jean et de la Mothe jouissait de la haute, moyenne et basse justice. Après la famille de Mont-Saint-Jean,, ce furent les Vienne, puis Guillaume de Rouvray qui en furent propriétaires.
Au XVIIe siècle, cette terre a été érigée en comté. Le comte de Tavannes occupa La Mothe en 1591.
Gabrielle d'Estrées, favorite d'Henri IV, a résidé dans ce château dont on dit que ses sous-terrains communiquent avec les châteaux de Thil et de Mont-Saint-Jean.

Source : Saulieu et son canton, Marize Rozerot, Ed. Alan Sutton 2007, ISSN 1355-5723

ACTUALITES
Visites de Pâques à la Toussaint : samedi et dimanche de 10h à 18h

Horaire des messes : Selon calendrier des messes

 
Rejoignez notre paroisse