MESSE du 13 octobre 2019

L’amour circule entre le Père, le Fils et l’Esprit. L’unité des trois personnes de la Trinité s’enracine en cet amour que chacun donne et reçoit, un amour qui est source de paix. Aujourd’hui, le Christ confirme à ses disciples qu’ils sont invités à entrer dans cette communion profonde.

OUVERTURE DE LA CELEBRATION

Chant d'entrée
OU
Antienne d'ouverture
«Avec des cris de joie, répandez la nouvelle, portez-la jusqu’au bout du monde : le Seigneur a libéré son peuple, alléluia. (cf. Is 48, 20).
Suggestion de préparation pénitentielle
Le Seigneur éclaire nos cœurs pour que nous établissions nos vies dans la vérité. Reconnaissons que nous sommes pécheurs.
Seigneur Jésus, ton amour est plus fort que toute haine, Seigneur, prends pitié.
— Seigneur, prends pitié.
Ô Christ, ta parole et ton appel sont sources de vie, ô Christ, prends pitié.
— Ô Christ, prends pitié.
Seigneur, ton esprit nous libère de tout orgueil, Seigneur, prends pitié.
Seigneur, prends pitié

Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde ; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. — Amen.
Gloire à Dieu
Prière
Dieu tout-puissant, accorde-nous, en ces jours de fête, de célébrer avec ferveur le Christ ressuscité : que le mystère de Pâques dont nous faisons mémoire reste présent dans notre vie et la transforme. Par Jésus-Christ.... — Amen.

LITURGIE DE LA PAROLE
1e lecture

Lecture du livre des Actes des Apôtres (15, 1-2. 22-29).
En ces jours-là, des gens, venus de Judée à Antioche, enseignaient les frères en disant : « Si vous n’acceptez pas la circoncision selon la coutume qui vient de Moïse, vous ne pouvez pas être sau- vés. » Cela provoqua un affrontement ainsi qu’une vive discussion engagée par Paul et Barnabé contre ces gens-là. Alors on décida que Paul et Barnabé, avec quelques autres frères, monteraient à Jérusalem auprès des Apôtres et des Anciens pour discuter de cette question. Les Apôtres et les Anciens décidèrent avec toute l’Église de choisir parmi eux des hommes qu’ils enverraient à Antioche avec Paul et Barnabé. C’étaient des hommes qui avaient de l’autorité parmi les frères : Jude, appelé aussi Barsabbas, et Silas. Voici ce qu’ils écrivirent de leur main : « Les Apôtres et les Anciens, vos frères, aux frères issus des nations, qui résident à Antioche, en Syrie et en Cilicie, salut! Attendu que certains des nôtres, comme nous l’avons appris, sont allés, sans aucun mandat de notre part, tenir des propos qui ont jeté chez vous le trouble et le désarroi, nous avons pris la décision, à l’unanimité, de choisir des hommes que nous envoyons chez vous, avec nos frères bien-aimés Barnabé et Paul, eux qui ont fait don de leur vie pour le nom de notre Seigneur Jésus Christ. Nous vous envoyons donc Jude et Silas, qui vous confirmeront de vive voix ce qui suit : L’Esprit Saint et nous- mêmes avons décidé de ne pas faire peser sur vous d’autres obli- gations que celles-ci, qui s’imposent : vous abstenir des viandes offertes en sacrifice aux idoles, du sang, des viandes non saignées et des unions illégitimes. Vous agirez bien, si vous vous gardez de tout cela. Bon courage ! »
– Parole du Seigneur

PSAUME DU JOUR

Psaume 90 (91).

R Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu’ils te rendent grâce tous ensemble !
Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse,
que son visage s’illumine pour nous ;
et ton chemin sera connu sur la terre,
ton salut, parmi toutes les nations. R
Que les nations chantent leur joie,
car tu gouvernes le monde avec justice ;
tu gouvernes les peuples avec droiture,
sur la terre, tu conduis les nations. R
La terre a donné son fruit ;
Dieu, notre Dieu, nous bénit.
Que Dieu nous bénisse,
et que la terre tout entière l’adore ! R

2e lecture

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean (21, 10‐14. 22‐23)
Moi, Jean, j’ai vu un ange. En esprit, il m’emporta sur une grande et haute montagne; il me montra la Ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu : elle avait en elle la gloire de Dieu; son éclat était celui d’une pierre très pré- cieuse, comme le jaspe cristallin. Elle avait une grande et haute muraille, avec douze portes et, sur ces portes, douze anges; des noms y étaient inscrits : ceux des douze tribus des fils d’Israël. Il y avait trois portes à l’orient, trois au nord, trois au midi, et trois à l’occident. La muraille de la ville reposait sur douze fondations portant les douze noms des douze Apôtres de l’Agneau. Dans la ville, je n’ai pas vu de sanctuaire, car son sanctuaire, c’est le Seigneur Dieu, Souverain de l’univers, et l’Agneau. La ville n’a pas besoin du soleil ni de la lune pour l’éclairer, car la gloire de Dieu l’illumine : son luminaire, c’est l’Agneau.
– Parole du Seigneur.

EVANGILE

Alléluia. Alléluia. Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, dit le Seigneur ; mon Père l’aimera, et nous viendrons vers lui. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (14, 23‐29).

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole; mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous nous ferons une demeure. Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Or, la parole que vous entendez n’est pas de moi : elle est du Père, qui m’a envoyé. Je vous parle ainsi, tant que je demeure avec vous; mais le Défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit. Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé. Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez.»

HOMELIE

PROFESSION DE FOI

SUGGESTION DE PRIERE UNIVERSELLE
Le prêtre :
Avec les peuples du monde, adressons nos demandes à Jésus le Seigneur.
R Ô Christ ressuscité, exauce-nous !
priere_universelle

Le diacre ou un lecteur :

Dans chaque diocèse, l’évêque célèbre aujourd’hui l’appel décisif de celles et ceux qui seront baptisés à Pâques. Pour que durant ce Carême, leur cœur soit fortifié, supplions notre Père. R Les sollicitations commerciales et les réseaux sociaux promettent parfois des richesses trompeuses... Pour que les jeunes gardent force, lucidité et leur liberté, supplions notre Père. R Pour les personnes éprouvées, pour celles qui ont du mal à croire à une vie meilleure, pour celles dont les droits ne sont pas reconnus... Avec le pape François, supplions notre Père. R
Le Carême est le « temps fort » de la solidarité, de l’entraide, du service des plus pauvres. Pour les bénévoles des associa- tions humanitaires et pour les artisans de charité, supplions notre Père
. R
Le prêtre :
Dieu d’amour, écoute nos prières, toi qui es pour tous les hommes un refuge, un rempart. Guide les plus faibles sur le chemin de la vraie vie. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
— Amen
.


LITURGIE EUCHARISTIQUE
Prière sur les offrandes
Que nos prières montent vers toi, Seigneur, avec ces offrandes pour le sacrifice ; dans ta bonté purifie-nous, et nous correspondrons davan- tage aux sacrements de ton amour. Par Jésus…— Amen.
Prière eucharistique
Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ, notre Seigneur. En jeûnant quarante jours au désert, il consacrait le temps du Carême ; lorsqu’il déjouait les pièges du Tentateur, il nous apprenait à résister au péché, pour célébrer d’un cœur pur le mystère pascal, et parvenir enfin à la Pâque éternelle. C’est pourquoi, avec tous les anges et tous les saints, nous chantons l’hymne de ta gloire et nous proclamons : Saint ! Saint ! Saint…
Chant de communion
OU
Antienne de la communion
Ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. (Mt 4, 4)
OU
Le Seigneur te libère, il te prend sous sa protection. (Ps 90, 4)
Prière après la communion
Le pain que nous avons reçu de toi, Seigneur notre Dieu, a renou- velé nos cœurs : il nourrit la foi, fait grandir l’espérance et donne la force d’aimer ; apprends-nous à toujours avoir faim du Christ, seul pain vivant et vrai, et à vivre de toute parole qui sort de ta bouche. ¨Par Jésus…
— Amen


CONCLUSION DE LA CELEBRATION
Bénédiction solennelle
Dans son amour infini, Dieu a donné son Fils au monde pour en dissiper les ténèbres ; par le mystère de la nativité du Christ, il a fait resplendir cette nuit très sainte (ce jour béni) : qu’il vous sauve de l’aveuglement du péché et qu’il ouvre vos yeux à sa lumière.
Amen.
Il a voulu que les bergers reçoivent d’un ange l’annonce d’une grande joie pour tout le peuple, qu’il mette en vos coeurs cette même joie et vous prenne comme messagers de sa Bonne Nouvelle : « Aujourd’hui, il vous est né un Sauveur. ».
Amen.
Par l’incarnation de son Fils, il a scellé l’Alliance du ciel et de la terre : qu’il vous donne sa paix, qu’il vous tienne en sa bienveillance, qu’il vous unisse dès maintenant à l’Église du ciel.
— Amen.
Et que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
Amen.
 
 
Rejoignez notre paroisse