MESSE du 25 février 2018

Transfiguré, à l’écart !
De grands textes de l’Évangile structurent le temps du Carême. Aujourd’hui, l’Église nous invite à faire mémoire de la transfiguration de Jésus. Jésus invite trois de ses disciples à percevoir, dans son corps déjà connu par ses contemporains, la lumière d’une vie inconnue qui vient d’ailleurs. Cette lumière se manifeste largement dans tout ce qui fait la personne de Jésus : le corps, les vêtements. « Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne
peut obtenir une blancheur pareille », nous dit l’évangile. Cette lumière s’étend même à l’espace qui entoure Jésus et à côté de son visage dévoilé et éclatant, les disciples perçoivent les visages de Moïse et Élie. La Transfiguration nous révèle la personne incarnée de Jésus : « Celui-ci est mon Fils bien aimé. » Jésus n’est pas seulement un sage parmi les sages ou un prophète parmi les prophètes. Il est le Fils de Dieu. La bonne nouvelle de la Transfiguration pour tous les hommes est la suivante : nos vies défigurées peuvent être transfigurées par la manifestation de Jésus. Comme lui, sachons prendre de la distance, à l’écart, pour mesurer, dans le silence et la prière, la présence de Dieu dans nos vies et dans le monde. Le temps de Carême y est particulièrement propice.
OUVERTURE DE LA CELEBRATION

Chant d'entré
OU
Antienne d'ouverture
Rappelle-toi, Seigneur, tes tendresses, l’amitié, que tu nous as montrées depuis toujours. Que jamais le mal n’ait raison de nous; délivre-nous de toutes nos angoisses. (Ps 24, 6. 2. 22).
Suggestion de préparation pénitentielle
Dieu nous a tous appelés. Il veut pour nous le meilleur. Implorons sa miséricorde et accueillons son pardon.
Seigneur Jésus, Fils bien-aimé du Père, tu nous appelles à te suivre, prends pitié de nous.
— Prends pitié de nous.
Ô Christ, Fils bien-aimé du Père, tu fais se lever sur l’humanité un jour nouveau, prends pitié de nous.
— Prends pitié de nous.
Seigneur, Fils bien-aimé du Père, tu nous appelles à travailler à la venue de ton Règne, prends pitié de nous.
— Prends pitié de nous.

Que Dieu tout-puissant, nous fasse miséricorde; qu’il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle. — Amen.
Gloire à Dieu
Prière
Tu nous as dit, Seigneur, d’écouter ton Fils bien-aimé; fais-nous trouver dans ta parole les vivres dont notre foi a besoin : et nous aurons le regard assez pur pour discerner ta gloire. Par Jésus-Christ.... — Amen.

LITURGIE DE LA PAROLE
1e lecture

Lecture du livre de la Genèse (22, 1-2. 9-13. 15-18).
En ces jours-là, Dieu mit Abraham à l’épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! » Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai. » Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu avait indiqué. Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois; puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. Mais l’ange du Seigneur l’appela du haut du ciel et dit : « Abraham! Abraham! » Il répondit : « Me voici! » L’ange lui dit : « Ne porte pas la main sur le garçon! Ne lui fais aucun mal! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. » Abraham leva les yeux et vit un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils. Du ciel, l’ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham. Il déclara : « Je le jure par moi-même, oracle du Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique, je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis. Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance. »
– Parole du Seigneur.

PSAUME DU JOUR

Psaume 115 (116B).

R Je marcherai en présence du Seigneur sur la terre des vivants.
Je crois, et je parlerai,
moi qui ai beaucoup souffert.
Il en coûte au Seigneur
de voir mourir les siens ! R
Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
moi, dont tu brisas les chaînes ?
Je t’offrirai le sacrifice d’action de grâce,
j’invoquerai le nom du Seigneur. R
Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
oui, devant tout son peuple,
à l’entrée de la maison du Seigneur,
au milieu de Jérusalem ! R

2e lecture

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Romains (8, 31b-34)
Frères, si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Il n’a pas épargné son propre Fils, mais il l’a livré pour nous tous : comment pourrait-il, avec lui, ne pas nous donner tout ? Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? Dieu est celui qui rend juste : alors, qui pourra condamner ? Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous.
– Parole du Seigneur.

EVANGILE

Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur. De la nuée lumineuse, la voix du Père a retenti : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ! » Gloire au Christ, Parole éternelle du Dieu vivant. Gloire à toi, Seigneur.

evangile

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc (9, 2‑10).
En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmena, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.
Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts »..

HOMELIE

PROFESSION DE FOI

SUGGESTION DE PRIERE UNIVERSELLE
Le prêtre :
Frères et soeurs, Dieu est riche en amour et en miséricorde. Tournonsnous
vers notre Père et confions-lui notre prière pour l’Église et le monde.

R Entends, Seigneur, la prière qui monte de nos coeurs.
priere_universelle

Le diacre ou un lecteur :

Révèle, Seigneur, ton visage et renforce l’intégrité des responsables d’États, des responsables politiques et des responsables économiques de notre monde. Seigneur, nous te prions. R
Révèle, Seigneur, ton visage et donne confiance aux hommes et aux femmes qui traversent l’épreuve du doute, de la solitude et de la maladie. Seigneur, nous te prions. R
Révèle, Seigneur, ton visage et redonne l’espérance aux migrants, à celles et ceux qui n’ont plus d’endroit ou poser la tête. Seigneur, nous te prions. R
Révèle, Seigneur, ton visage et donne à notre communauté de transmettre le trésor de l’Évangile dans nos villes et villages. Seigneur, nous te prions.
R
Le prêtre :
Dieu, Père de toute tendresse, toi qui écoutes nos demandes, entends aussi la prière qui habite le coeur de chacun d’entre nous, toi le Dieu fidèle depuis toujours et pour les siècles des siècles.
— Amen
.


LITURGIE EUCHARISTIQUE
Prière sur les offrandes
Que cette offrande, Seigneur, nous purifie de nos péchés : qu’elle sanctifie le corps et l’esprit de tes fidèles, et les prépare à célébrer les fêtes pascales. Par Jésus…— Amen.
Prière eucharistique
Vraiment il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant, par le Christ, notre Seigneur. Après avoir prédit sa mort à ses disciples, il les mena sur la montagne sainte ; en présence de Moïse et du prophète Élie, il leur a manifesté sa splendeur : il nous révélait ainsi que sa passion le conduirait à la gloire de la résurrection.
C’est pourquoi, avec les anges dans le ciel, nous pouvons te bénir sur la terre et t’adorer en (disant) chantant :Saint ! Saint ! Saint…
Chant de communion
OU
Antienne de la communion
Au jour de la Transfiguration, la voix du Père se fit entendre :
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ;
écoutez-le. » (cf. Mt 17, 5)
OU
Heureux les pauvres de coeur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! (Mt 5, 3-4)

Prière après la communion
Pour avoir communié, Seigneur, aux mystères de ta gloire, nous voulons te remercier, toi qui nous donnes déjà, en cette vie, d’avoir part aux biens de ton Royaume. ¨Par Jésus… — Amen


CONCLUSION DE LA CELEBRATION
Bénédiction solennelle
Dans son amour infini, Dieu a donné son Fils au monde pour en dissiper les ténèbres ; par le mystère de la nativité du Christ, il a fait resplendir cette nuit très sainte (ce jour béni) : qu’il vous sauve de l’aveuglement du péché et qu’il ouvre vos yeux à sa lumière.
Amen.
Il a voulu que les bergers reçoivent d’un ange l’annonce d’une grande joie pour tout le peuple, qu’il mette en vos coeurs cette même joie et vous prenne comme messagers de sa Bonne Nouvelle : « Aujourd’hui, il vous est né un Sauveur. ».
Amen.
Par l’incarnation de son Fils, il a scellé l’Alliance du ciel et de la terre : qu’il vous donne sa paix, qu’il vous tienne en sa bienveillance, qu’il vous unisse dès maintenant à l’Église du ciel.
— Amen.
Et que Dieu tout-puissant vous bénisse, le Père, le Fils et le Saint-Esprit.
Amen.
 
 
Rejoignez notre paroisse